Retour à l'accueil
Espace membres
Agrandir le texteAgrandir le texte
Accueil > La Chirurgie Vasculaire > Histoire de la Chirurgie Veineuse > 4 -. La chirurgie des veines perforantes.

4 -. La chirurgie des veines perforantes.

Bien que les veines perforantes (voir dans le glossaire, le système des perforantes) ne soient pas pathologiques que dans les varices, c’est surtout lorsqu’elles sont associées aux varices qu’elles sont traitées chirurgicalement. En effet lorsqu’elles sont incompétentes elles sont responsables d’un  reflux du système veineux profond vers le système veineux superficiel  qui engendre une augmentation permanente de la pression veineuse. Celle-ci est constamment identifiée dans l’ulcère de jambe veineux. Ce sont successivement R. Linton (USA , 1939), puis F. Cockett (Royaume-Uni, 1955) qui avaient mis en exergue le rôle joué par les perforantes dans la  survenue d’un ulcère veineux. Ils préconisaient  leur ligature par chirurgie à ciel ouvert. Ces techniques avaient l’inconvénient d’entraîner un retard de cicatrisation des incisions cutanées  lorsque la peau était fragile. Hauer (Allemagne, 1985) pour pallier à cette complication proposait une chirurgie endoscopique¬ des perforantes. Celle-ci a progressivement bénéficié de la miniaturisation des instruments.  (Fig. 17)

fig 17 A
A
fig 17 B
B
fig 17 C
C
fig 17 D
D

Fig.17.Chirurgie endoscopique des perforantes

A.  Schéma de l’installation de l’opéré. Les 2 trocards sont introduits par 2 incisions cutanées minimes à distance de la perforante à traiter (en cartouche). L’un permet d’introduire la source lumineuse, l’autre les instruments de chirurgie endoscopique,

B. Idem, vue opératoire,

C.  La perforante, telle que la voit le chirurgien sur l’écran,

D. Idem, après section entre 2 clips.