Retour à l'accueil
Espace membres
Agrandir le texteAgrandir le texte
Accueil > Maladies > Les Anévrisme de l'Aorte Thoracique > VIII - Quels sont les risques de ces traitements ?

VIII - Quels sont les risques de ces traitements ?

Les risques de la chirurgie de l’aorte ascendante sont des complications neurologiques (accident vasculaire cérébral), cardiaque (infarctus) et des complications infectieuses au niveau de la sternotomie. Ces complications peuvent entraîner le décès.

Le risque principal de la chirurgie de l’aorte descendante est celui de la survenue d’une paralysie des membres inférieurs (paraplégie), les artères  qui irriguent la moelle épinière naissant de l’aorte thoracique. Des problèmes respiratoires, d’infarctus du myocarde, et de défaillance des organes (rein, foie) peuvent être la cause de décès.

Si les conditions anatomiques sont favorables et qu’une endoprothèse est  mise en place au niveau de l’aorte descendante, le risque de décès post opératoire est plus faible mais il persiste un risque d’accident vasculaire cérébral et de paraplégie. Cette intervention permet de prendre en charge des malades ayant un risque opératoire important. Le traitement endovasculaire est une méthode de traitement mini-invasive, mais  sa durabilité à long terme n’est pas bien connue. Cette procédure permet moins de perte sanguine, une durée de séjour plus courte en soins intensifs, et  une durée plus courte d’hospitalisation.

En l’absence de traitement  la dilatation de l’aorte va se poursuivre, la paroi aortique devient de plus en plus fragile, ce qui amène un haut risque de complication : dissection, rupture et décès.