Retour à l'accueil
Espace membres
Agrandir le texteAgrandir le texte
Accueil > Maladies > Prévention de l’Athérosclérose > V - Quels sont les principaux examens à mettre en œuvre pour diagnostiquer l’athérosclérose ?

V - Quels sont les principaux examens à mettre en œuvre pour diagnostiquer l’athérosclérose ?

Toute gêne fonctionnelle impose un examen clinique soigneux et un interrogatoire précis: l’artérite des membres inférieurs débute par l’apparition d’une crampe musculaire à l’effort, puis survient une douleur bloquant la marche appelée claudication intermittente. Au stade suivant les douleurs apparaissent en position couchée obligeant à mettre la jambe en dehors du lit puis les douleurs deviennent permanentes et empêchent le sommeil. Au stade ultime apparaissent des lésions des orteils ou du pied appelés troubles trophiques dont l’évolution va de la simple nécrose superficielle à la gangrène. L’ examen clinique par le médecin traitant qui recherchera par la palpation la présence des pouls périphériques, par l’auscultation la présence d’un souffle anormal témoignant d’une sténose sur un vaisseau artériel, par la prise de la tension artérielle une élévation anormale de la pression.

- Un examen biologique annuel paraît indiqué en cas d’excès de poids (recherche d’un diabète) et d’une hérédité cardio-vasculaire : dosage des lipides (LDL cholestérol, triglycérides) et de l’acide urique.

- Un écho-doppler de l’aorte, des artères périphériques et des artères à destinée cérébrale (carotides) dès qu’un patient présente soit des symptômes classiques d’artérite des membres inférieurs, ou bien un accident ischémique transitoire et de façon plus systématique chez les patients de plus de 40 ans présentant au moins 3 facteurs de risque cardio-vasculaires (hypertension, tabagisme, dyslipidémie, excès de poids, diabète, sédentarité, stress, hérédité).

- Un avis cardiologique spécialisé est indispensable avec des examens adaptés chez tous les patients ayant une athérosclérose et à fortiori avant une intervention chirurgicale.

- Une consultation spécialisée auprès d’un chirurgien vasculaire si une lésion d’athérome a été mise en évidence ; en fonction du type de lésion, de sa topographie et de son retentissement clinique, le spécialiste demandera des examens qui lui permettront d’adopter une stratégie thérapeutique et d’explorations complémentaires allant de l’artériographie à l’angioscanner ou à l’angioIRM (la tendance actuelle étant de privilégier les examens les moins invasifs ).