Retour à l'accueil
Espace membres
Agrandir le texteAgrandir le texte
Accueil > Maladies > Traumatismes vasculaires > III – Quels sont les vaisseaux les plus à risque de traumatisme vasculaire ?

III – Quels sont les vaisseaux les plus à risque de traumatisme vasculaire ?

L’atteinte de l’aorte thoracique (artère distribuant le sang depuis le cœur à tout le corps dans le thorax) est la lésion la plus redoutée (rupture de l’isthme aortique) (Figure 2). Survenant lors d’un traumatisme fermé, elle est principalement due à des accidents de la voie publique avec forte décélération. Le risque vital est majeur en l’absence de traitement.

Fig 2 TV

Figure 2 : scanner du thorax montrant une rupture de l’isthme de l’aorte (flèche noire) après un accident de la voie publique

Les vaisseaux des membres sont très exposés et sont touchés dans 2.4% des traumatismes des membres. Des lésions d’autres tissus (fractures, muscle, nerf, peau…) sont très souvent associées compliquant leur prise en charge. Le risque fonctionnel (existence de séquelles limitant l’utilisation du membre) est important avec 10% de risque d’amputation. Il existe aussi un risque vital même en cas de lésion isolé d’un membre. Il s’agit surtout de traumatismes ouverts mais les traumatismes fermés ne sont pas rares (lors des luxations du genou par exemple) (Figure 3).

Fig 3

Figure 3 : Fracture luxation du genou avec ischémie aigue : l’artériographie peropératoire montre une artère poplitée thrombosée

L’atteinte des artères du cou (carotides et vertébrales) qui vascularisent le cerveau font courir un risque d’hématome qui peut comprimer les voies respiratoires et un risque d’ischémie du cerveau.